Norvège J2 : Arrivée à Hirtshals et 1 bourde

Nous sommes à Hirtshals. Mais nous ne prendrons pas le ferry comme prévu demain à 13h. Car il n’y a pas de ferry qui part à 13h. Mais il y en a un qui arrive de Bergen à 13h…
Bref pour faire simple, en prenant les billets, je me suis trompé ! J’ai pris un aller de Bergen à Hirtshals … Dans le mauvais sens, quoi 😡 …
Je m’en suis aperçu sur le coup de 18h30 en cherchant les modalités pour accéder au ferry …
La bourde !

Grace à Marc, la réparation de la bourde se fait avec le sourire…

En catastrophe nous avons pu finalement trouver des billets pour demain soir à 20h. Bref au lieu de partir à 13h, on partira à 20h. Du temps perdu mais l’essentiel est qu’on puisse monter dans un ferry et rapidement. Car la haute saison va bientôt débuter et alors impossible de trouver un billet au débotté !

Sinon, encore une journée sans grand intérêt touristique. Les 500 km de Hambourg à Hirtshals ont été bouclés à 16h45.  Pour un total 1370 km depuis Paris.

Trajet Paris Hirtshals : 1370 km

Les vérifications matinales faites, nous nous sommes mis en route vers 8h. La grasse matinée, quoi !

Les pauses carburant – décrassage – « vidanges » ont entrecoupé un parcours encore assez morne quoique nettement plus rural dans cette portion nord de l’Allemagne. 
Globalement les motards allemands sont peu enclins à saluer. Sur le nombre qui nous a dépassé, une infime partie a répondu à nos salutations…
Hier, nous avons également croisé deux Spyder, nettement plus démonstratifs…

Sur les aires d’autoroute, on trouve des sandwiches au nom étonnant ! Normal, c’est du premium, c’est écrit dessus …

Sandwich nom bizarre
Ils ont des sandwiches bizarres en version premium !

Temps couvert avec des éclaircies dans le Nord de l’Allemagne et le sud du Danemark. 


Chez nos amis d’outre-Rhin, les éoliennes et les champs de panneaux solaires poussent drus, au moins dans cette région. 
Pas étonnant au vu du vent que nous avons rencontré. Violent, de travers ou de 3/4 face. Embêtant… ce soir il souffle encore. 

La pluie s’est invitée pour le dernier quart du parcours environ. Violente par moment. Entrecoupée de rémissions presque ensoleillées mais courtes !
Nous avons trouvé sans difficulté un hôtel à notre convenance, avec vue sur mer, à deux pas du port. Je vous me donne en mille, il s’appelle Hirtshals Hotel. Incroyable, non ?
Chambres ultra vastes, bien comme il faut. Tant mieux, car à cause de ma bévue on y restera sûrement un peu plus que prévu !


Après avoir sommairement déballé nos affaires, nous sommes allés faire un tour. La visite de la ville ne présente guère d’intérêt (ou nous ne l’avons pas trouvé…). Nous nous sommes ensuite rendus sur le port. Entre bruine et pluie… Quelques photos réalisées histoire de documenter l’endroit (et de se faire la main avec son nouveau joujou pour Marc).

Nous sommes repassés à l’hôtel avant d’aller dîner. Et c’est là que j’ai découvert ma bévue. Vous connaissez la suite…

Un dîner au restaurant situé en face de l’hôtel nous a fait goûter aux joies de la cuisine locale : des trucs (il y avait sûrement un peu de poisson dedans) frits accompagnés de mayonnaise suivis de burgers tout ce qu’il y a de plus classique . Mais tout à fait bons au demeurant. 
Une blonde pour Marc, une brune pour moi et l’affaire était faite. 

A la sortie du restaurant, 21h45, un superbe coucher de soleil nous attendait ! Hop, téléphones dégainés et les images sont dans la poche …

Demain, journée de transfert en ferry (si je ne me suis pas trompé une fois encore !) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.