Norvège J8 : les jambes et la tête

La planification prévue a été respectée ce jour ! Enfin un truc qui se passe comme prévu …
8h : petit-déjeuner et jordbær syltetøy obligatoire .
La grimpette initialement prévue sur le mont Ulriken par le téléphérique a été remplacée au dernier moment par nous-mêmes par une montée par le funiculaire au mont Floyen : plus proche de la ville, donc un meilleur panorama dessus. 
Nous y sommes arrivés rapidement, accompagnés de quelques touristes peu nombreux à cette heure pourtant peu matinale (il était 9h passées). D’ailleurs Bergen un dimanche, c’est calme ! En chemin, naturellement, nous avons fait quelques clichés…


Une fois en haut (nous avons du laisser passer un funiculaire car Marc s’est retrouvé piégé du mauvais côté des tourniquets à force de faire des photos et de laisser passer les gens), le panorama est tout à fait agréable. Le vent est également assez présent … et rafraîchissant. Le temps s’est éclairci au bon moment afin de nous permettre de réaliser quelques clichés parfaitement touristiques.

Nous avons ensuite choisi de redescendre par voie pédestre dans la forêt qui jouxte la ville. Une petite promenade de 3km en pleine nature avant d’arriver en centre-ville. Très agréable. 
Nous avons croisé maints et maintes autochtones qui grimpaient la colline en tenue de marcheur nordique. Seuls, en couple, avec un enfant sur le dos, avec un congénère ou un animal… les cas de figures étaient multiples, les figures aussi d’ailleurs ! Je me demandais à la tête de certains s’ils allaient véritablement réussir à grimper. Et dans quel état à l’arrivée ?…

Au bas de la descente, l’entrée du funiculaire était alors envahie de touristes. Ceux arrivés par l’immeuble flottant qui venait d’accoster une heure plus tôt ?

Il y a du monde, maintenant…

Toujours est-il que nous avons rapidement tracé notre chemin en direction du musée historique où la fréquentation était nettement plus mesurée !
Nous y avons passé … un certain temps ! Je ne sais pas combien exactement mais au moins 3h.


Collections disparates, avec une section naturellement sur les outils du néolithique, un peu sur les vikings, une consacrée aux églises en bois (certains fragment datant du XII ou XIIIème siècle), une sur la pollution plastique etc…
Les sections sont souvent intéressantes et les textes explicatifs assez fournis (y compris la traduction anglaise quand elle est présente… ). Instructif à plus d’un titre quand votre inculture frise le zéro absolu. 
Ce fut un moment agréable en plus d’être protecteur car la pluie prévue était bien au rendez-vous. Discrète à notre arrivée au musée et nettement plus présente à la sortie. 

On va sortir dans la pluie. Merci la veste jaune…


Sans demander notre reste, nous sommes revenus à notre hôtel où pour ma part une petite sieste fut salvatrice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.