Etang du puits Saint-Martin à Vertus-sur-Marne

Je promène Suzi en Champagne et dans le Tardenois

Bon, qu’est-ce qu’on fait quand il fait beau, qu’on envie de voir un peu de pays et la flemme de se lever tôt ?
Et bien on prend la bécane (« Suzi ») et on va rouler dans des endroits pas trop lointains qu’on connait déjà en partie sans rien avoir préparé ou presque, si ce n’est l’itinéraire pondu à l’arrache en mode on verra bien…
Et donc on emmène l’appareil photo au cas où, on monte la caméra sur le casque dès qu’on a quitté les voies autoroutières, et roule ma poule !

Voir en plein écran

Me voici donc à Bézu-Saint-Germain, non loin de la sortie Château-Thierry sur l’A4. Seul… Bon, endroit que je ne connais pas, donc l’appareil photo est de sortie pour tirer le portrait de l’église Saint-Germain.

  • Bezu-Saint-Germain
  • Eglise Saint-Germain à Bézu-Saint-Germain
  • Eglise Saint-Germain à Bézu-Saint-Germain
  • Eglise Saint-Germain à Bézu-Saint-Germain

L’objectif de la virée n’étant pas d’explorer à tout crin mais de me balader le nez au vent, je ne me lancerai pas dans des explications historiques. Vous échapperez aux cadres gris d’information ! De toutes façons, je n’ai rien préparé…
Je repars donc vers Mont-Saint-Père en passant par Epieds. Je vais traverser des zones forestières, mais sans feuilles, le printemps n’étant pas encore là.

Arrrivé sur place, je grimpe. Je fais un petit crochet près du sommet avant d’aller dans la « ville haute » histoire de m’offrir une petite vue sur la Marne…

La Marne à Mont-Saint-Père
La Marne à Mont-Saint-Père

Je me dirige ensuite vers l’église Saint-Pierre. Je passe à côté d’une fontaine à qui j’irai rendre visite après avoir garé Suzi. Je suis déjà venu ici, alors je sors l’appareil photo pour la forme, histoire de faire quelques clichés qui seront peut-être meilleurs (ou pires !), peut-être différents de ceux déjà réalisés. On verra bien.

  • Eglise Saint-Pierre à Mont-Saint-Père
  • Eglise Saint-Pierre à Mont-Saint-Père
  • Eglise Saint-Pierre à Mont-Saint-Père
  • Eglise Saint-Pierre à Mont-Saint-Père
  • Eglise Saint-Pierre à Mont-Saint-Père

Je rebrousse chemin à pied vers la fontaine évoquée précédemment. Le calme total de l’endroit laisse entendre le bruit de l’eau qui coule. Bien agréable, même si la chaleur n’est pas le point fort de la saison.

Fontaine à Mont-Saint-Père
Fontaine à Mont-Saint-Père

Mon itinéraire m’emmène ensuite à Mézy-Moulins. Mais qu’y a-t-il à Mézy-Moulins ? Une église pardi ! L’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge.

  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins

L’édifice étant isolé et fermé, je n’ai guère le loisir de musarder beaucoup.
Avec la photo indispensable de ma compagne de voyage !

Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à Mézy-Moulins

Alors je repars. Je vais rouler tranquillement jusqu’à La Chapelle-Monthodon puis le Breuil. Je vais surtout emprunter la D85 que j’aime particulièrement (enfin quand il fait beau comme aujourd’hui) à partir de Crézancy.
Petite route à flanc de colline surplombant modestement le Surmelin et qui fait traverser quelques jolis villages. Et comme souvent personne ou presque. Un randonneur par-ci, un cycliste par-là et c’est tout. Je profite de la route, du paysage, sans m’arrêter car je connais les endroits traversés.

Après Celles-les-Condé ce sera la D20 et jusqu’à La Chapelle-Monthodon. Arrivé sur la place de l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge (oui comme à Mézy-Moulins) je me gare non loin d’un groupe de gars en motocross. Mea culpa pour les puristes, je n’ai pas regardé quelles bécanes trônaient là.

  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à la Chapelle-Monthodon
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à la Chapelle-Monthodon
  • Eglise de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge à la Chapelle-Monthodon

Après une petite balade à pied je reprends ma route. Je passe par le Breuil. J’en profite pour faire une photo de l’église Saint-Martin que j’ai déjà aussi mise en boite dans un passé pas si vieux.

Eglise Saint-Martin au Breuil
Eglise Saint-Martin

Remarque :
Si vous souhaitez davantage de photos concernant Connigis, Celles-lès-Condé, Le Breuil et Orbais-l’Abbaye (avec la collégiale), vous pouvez visiter cette page du blog : Champagne et Brie en solo et en moto.

Je reprends mon itinéraire. Je vais passer entre autre par Orbais-l’Abbaye et sa superbe collégiale déjà visitée aussi. Mais je serai fort et passerai mon chemin 😆 ! Je m’arrête à Suizy-le-Franc. Quelques photos de l’église Saint-Remi et son cimetière en premier plan. Personne et pas un bruit…

  • Eglise Saint-Remi à Suizy-le-Franc
  • Eglise Saint-Remi à Suizy-le-Franc
  • Eglise Saint-Remi à Suizy-le-Franc

A la Chapelle-Monthodon, le château renaissance est bien visible ! Il domine la route de ses tours et cheminées élancées.

  • Château de Montmort à Montmort-Lucy
  • Château de Montmort à Montmort-Lucy

A peu quelques kilomètres plus loin, se trouve le château de la Charmoye, restes d’une ancienne abbaye cistercienne.

  • Château de la Charmoye
  • Château de la Charmoye
  • Château de la Charmoye
  • Château de la Charmoye

Quelques kilomètres plus tard je parviens à Villers-aux-bois.
On y trouve l’église Saint-Pierre, rustique dans son aspect extérieur datant du XIXe siècle.

  • Eglise Saint-Pierre à Villers-aux-Bois
  • Eglise Saint-Pierre à Villers-aux-Bois

On trouve surtout le château renaissance, dit « le Clos des Cépages » (propriété d’une marque de champagne). L’absence de feuillage aux arbres permet de voir le superbe bâtiment au fond d’un jardin. Depuis la route à coté de l’église on a une vue plongeante sur les bâtiments. Un bel endroit…

  • Château de Villers-aux-bois
  • Château de Villers-aux-bois
  • Château de Villers-aux-bois
  • Château de Villers-aux-bois
  • Château de Villers-aux-bois

Poursuivant ma route je parviens dans l’ancienne commune de Vertus (fusionnée depuis 2018 avec celles de Gionges, Oger et Voipreux pour devenir les Blancs-Coteaux).
La ville était ceinturée de remparts au moyen-âge. J’y rentre par la porte Baudet, seul vestige restant.
L’église Saint-Martin trône fièrement au-dessus d’un petit étang. La source jaillit sous l’église expliquant une partie de sa construction sur pilotis.

  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne

Sur l’étang un noble cygne fait les 100 pas brasses. Et quand je m’approche trop du bord, il charge !

  • Etang du puits Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Etang du puits Saint-Martin à Vertus-sur-Marne

Faisant courageusement fi de cette menace, je monte vers le chevet de l’église histoire de la voir d’un peu plus près… et vérifier qu’elle est malheureusement bien fermée.

  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne
  • Eglise Saint-Martin à Vertus-sur-Marne

Une jolie vue s’offre sur l’étang en contrebas immédiat

  • Etang du puits Saint-Martin à Vertus-sur-Marne

De retour près de l’étang j’aperçois madame cygne qui couve. Ceci explique l’agressivité du gars cygne ! Même si une habitante du crû me dit que de base il n’est pas commode quand même 😉 …
Lentement je tente quand même un shooting de star. Auquel il mettra de la mauvaise volonté mais je suis tenace…

Dans mon programme routier, je voulais absolument passer à Trécon. C’est comme ça, je suis pareil. J’y suis donc allé, j’ai vu. Sans intérêt… Mais cela ml’a fait faire une longue boucle aller puis retour vers Epernay.
Sincèrement, si vous vous baladez dans la région, vous pouvez éviter cette portion de routes droites monotones et plates. Sauf à tenter des accélérations et des Vmax… Mais comme ce n’est ni mon délire ni dans les capacités de ma bonne Suzi (qui est A2, je vous le rappelle…), je me suis passablement ennuyé dans cette longue portion. Les villages que j’ai traversés ne semblaient pas présenter le moindre attrait. Mais, j’avoue, je n’en ai pas cherché non plus…

Bref, la balade a donc repris des couleur à la sortie d’Epernay, donc en pénétrant dans le PNR de la Montagne de Reims… La route vallonnée vers et après Hautvillers permet de prendre un peu de hauteur et de se promener dans de jolis paysages.
Et c’est le deuxième passage obligé du jour après Trécon, le lieu-dit Ecoute s’il pleut… Celui-ci est situé peu après Roméry. Grosse déception, je ne trouve pas de panneau indiquant l’endroit. J’aurais bien voulu faire la photo, mais je serai privé de ce plaisir-là. Je m’en remettrai quand même, je vous rassure.

Une petite pause à Fleury-la-Rivière au pied de l’église Saint-Maur me permet de prendre un petit café, version Thermos bien entendu.

Eglise Saint-Maur à Fleury-la-Rivière
Eglise Saint-Maur

Je me dirige vers le Tardenois. Je traverse quelques villages (dont la Neuville-aux-Larris dont la décoration à l’entrée est … discutable). Arrivé à la Ville-en-Tardenois, je bifurque un peu vers l’Ouest en direction de Romigny. La ville est en travaux et je vais y passer un certain temps pour trouver ma route, bloqué par de multiples barrières et sens interdits. D’autant plus frustrant que l’heure tourne et que mon temps officiel à l’extérieur est compté…
La D823 vers Aougny étant inaccessible, je fais un crochet par le sud . Finalement me voici traversant Aougny. Et au passage l’église Saint-Remi me fait de l’oeil. Hop, un petit arrêt impromptu, clic-clac c’est dans la boite et on repart ! Simple comme bonjour …

  • Eglise Saint-Remi à Aougny
  • Eglise Saint-Remi à Aougny

3km après Aougny se trouve Lagery. Au centre du village se trouvent Les Halles en bois récemment restaurées. Tout comme la fontaine du lavoir attenante. Le soleil descend et l’ensemble de la zone est maintenant dans l’ombre sauf une dernière portion de la place.

  • Les Halles de Lagery
  • Les Halles de Lagery
  • Les Halles de Lagery
  • Lavoir à Lagery
  • Lavoir à Lagery
  • Lagery

Juste après j’arrive à Crugny où je bifurque sur une petite route (non étiquetée comme départementale ou chemin communal) qui m’emmène à Courville. Très sympathique passage.
A Courville, sur les hauteurs, se trouve l’église Saint-Julien. Elle est joliment éclairée par les rayons très obliques du soleil, pas encore couchant mais presque… Comme elle est fermée, je n’ai pas à me poser la question de savoir si je la visite ou si je continue mon itinéraire !

  • Eglise Saint-Julien à Courville
  • Eglise Saint-Julien à Courville
  • Eglise Saint-Julien à Courville
  • Eglise Saint-Julien à Courville

Idéalement j’aurais voulu aller voir les ruines du château à Fère-en-Tardenois. Mais il est trop tard et je devrais déjà être sur le point d’arriver chez moi, à 100 km d’ici…
Je me dirige donc vers ce qui sera ma dernière étape du jour, le soleil souvent dans les yeux : Cierges.
L’église Saint-Germain trône sur sa petite butte, illuminée par la lumière orangée de fin de journée. Pas un bruit, pas un clampin. L’endroit est superbe !

  • Eglise Saint-Germain de Cierges
  • Eglise Saint-Germain de Cierges
  • Eglise Saint-Germain de Cierges
  • Eglise Saint-Germain de Cierges

Malgré mon retard, je vais prendre le temps de faire le tour à pied de l’édifice, de me boire tranquillement un dernier café face à ce beau spectacle avant d’entamer le trajet du retour.

  • Eglise Saint-Germain de Cierges
  • Eglise Saint-Germain de Cierges
  • Eglise Saint-Germain de Cierges

Je vais rejoindre l’autoroute où je l’avais quittée, accompagné par un joli soleil orange. Sur cette portion menant à l’A4 je serai contrôlé par une unité de gendarmerie. Très en retard sur l’horaire du couvre-feu légal, j’étais verbalisable. La compréhension et la mansuétude des forces de l’ordre m’ont permis de m’en tirer sans amende. Même si pendant ma virée je n’ai croisé personne et donc contaminé personne, j’étais légalement hors des clous. Que leur leur largesse soit remerciée ici (même si je pense que jamais les gars ne liront jamais ce blog à diffusion plus que confidentielle !).
De cette bonne balade je retiendrai qu’il vaut mieux éviter la zone vers Chalons-en-Champagne sans grand intérêt à mes yeux, mais que le Tardenois méritera largement une excursion supplémentaire. Ne serait-ce que pour le château de Fère-en-Tardenois que je n’ai pas pu voir !

Partie 1

Partie 2

Partie 3

2 commentaires

  • yves

    Vue à l’instant Arnaud superbes photos des coins que je ne connais pas du tout merci pour la balade bon week-end vaccin Pfizer ce lundi enfin pour être tranquille avec mesenfants et petits enfants,Alex et Erik vacciné également bientôt les retrouvailles pour rouler enfin…Bisous Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.